Je vais en stage toujours bien contente, mais j'avoue être fatiguée et pas très dynamique, la reprise a été un peu précoce après l'ENC (et encore, dans ma fac, on a quand même une semaine de repos !). En plus, il y a des moments, heureusement passagers, où je me prends encore la tête avec des oublis dans mes copies à l'ENC, et du coup, je ne dors pas toujours très bien. Donc j'étais un peu claquée aujourd'hui ! Par exemple, ça fait 2 jours que je repousse le MMS d'un patient... En même temps, bon... Il parle mal français et son traitement est mal équilibré et potentiellement confusogène et il sera encore là la semaine prochaine... Mais bon, je m'auto-flagelle, ce n'est pas mon genre de reporter... Mais là, je me contente de faire les trucs qui ne peuvent pas attendre...

Ce matin, visite ! On n'a pas trop de déments pour une fois, je trouve !!! Juste la moitié des patients ^_^ ! Et on en a des très "lisses", comme disent les gériatres.

Nous avons une adorable patiente de 100 ans, qui est quasiment autonome (elle a juste du mal à monter les escaliers ce qui est problématique vu la configuration de sa maison, donc kiné intensive pour la renvoyer chez elle vite !), elle voit super bien, elle lit super bien, elle est cultivée, elle écrit super bien, elle a toute sa tête, elle a plein de projets pour quand elle rentrera chez elle... Elle est juste un peu sourde et donc quand on lui parlait, elle nous criait dessus, ce qui nous a vallu un petit fou-rire ! Elle nous explique qu'elle ne peut pas descendre à la bibliothèque prendre des livres à cause de ses problèmes de marche et se lasse d'attendre le passage hebdomadaire de la bibliothéquaire. Du coup, une des médecins est allée lui chercher un livre à midi, pile ce que la dame voulait, à savoir un livre sur Sissi l'Impératrice : trop mignon :-)

La patiente d'hier qui avait fait une EP (= embolie pulmonaire) crépite un peu moins.

La mourante d'hier a presque récussité, enfin en tout cas, elle était plus présente, mais également malheureusement beaucoup plus algique à la mobilisation...

Sa voisine a des escarres et ça lui fait maaaaaal ! L'arme imparable quand on doit mobiliser un patient douloureux (à part bien sûr des vrais antalgiques mais là, on voulait juste écouter les poumons sur le côté) c'est... une main :-) Au passage, la main de l'externe peut ressortir broyée, griffée... mais elle aura servi à passer un peu mieux ce cap difficile. "Je peux reprendre ma main maintenant madame, s'il vous plaît ?" Verdict de l'auscultation pulmonaire, elle est en train de faire un OAP (elles font toutes des OAP (= oedème aigu pulmonaire) en ce moment, elles se sont toutes passé le mot, et pour les séquelles d'EP aussi, c'est une semaine "à thème" !!!), donc on l'installe mieux, on lui lève bien la tête et on dégaine le furosémide...

L'après-midi, il y avait une (ré)entrante. Elle était déjà venue il y a un mois pour décompensation cardiaque droite post embolie pulmonaire. Et là, rebelote ! Elle arrive avec des oedèmes des membres inférieurs... AAAAAAaaaaaah, j'avais mal pour elle !!! Une atrocité, je vous jure !!! Ca débordait. Ca suintait. Ca coulait. En regardant 10 secondes, tu voyais l'exsudat qui sortait. Et la peau commence par endroit à partir sous la tension. Elle a également de l'ascite. Et bien sûr, elle crépite elle aussi ! Elle a juste "une tension dans les jambes"...

En faisant son observation, je commence à faire un schéma des membres inférieurs. Grave erreur. Je me suis bien fait charrier ! "Mmmmmh, il te faudrait des cours de dessin...", "Tout ça pour dessiner UNE petite plaie sur la jambe gauche, mmmmh, tu t'ennuies à ce point ?", mais euuuuuuuuuuuuh ! J'avoue... Le réflexe ENC à la con du "schéma-daté-signé-qui-vaut-un-PMZ" n'était pas très justifié ici ;-)

Le chef m'a laissée à 2 jours / semaine : "profite de la vie ;-) " Merci chef ! On verra plus tard pour venir plus au cas où, mais c'est vrai que là j'ai envie de faire autre chose que de la médecine...

Demain sera donc un grand jour : je m'attaque à la pâte polymère !!!!