Ce matin, pas grand chose, de la toux, de la paperasse...

L'après-midi, un nouveau patient. Venant pour CRP à 250 et GB à 20000, sans point d'appel retrouvé, avec des chutes à répétition et un possible début de démence en plus... Pfiou ! Et là, l'envie de faire des beaux diagnostics quand on est externe (oui oui, bientôt interne, héhéhéhé... hem !) s'est ravivée !!! A l'examen, ça vient pas du poumon, ça vient pas des urines, y a une petite douleur abdo mais ventre souple quand même. Pas d'adénopathies. Par contre, j'entends un joli souffle cardiaque a priori majoré depuis la dernière visite chez le cardiologue il y a quelques mois. Et il a un bras tout pas beau, gonflé, rouge, douloureux, bras qui a du matériel d'ostéosynthèse tout pas beau (en gros, y a pu d'articulation). Mais le patient est tombé sur le côté gauche et il a un hématome au bras et à la fesse... Alors à votre avis, j'ai pensé à quoi ? (trop facile, les D2 et + n'ont pas le droit de jouer !!!)

Puis je passe devant une chambre, patiente en pleurs. Groooooosse crise d'angoisse. Mais bon, ECG de principe devant la douleur thoracique décrite... RAS. Réassurance. Chez une patiente très démente, c'est difficile. Tantôt elle me couvrait de louanges, tantôt elle voulait me frapper...

Et pour finir, je suis allée voir une patiente que j'aime bien, jeune veuve par ailleurs, à qui on a remis une sonde urinaire suite à un bilan urodynamique catastrophique. Comme je m'y attendais, elle a pleuré un bon coup, mais bon, il fallait que ça sorte.