Ce matin, la dame à qui j'avais fait un ECG alors qu'elle était comateuse est morte. Soulagement pour la famille a priori, vu la situation, le calvaire est fini. L'autre patient que je ne pensais jamais revoir est toujours vivant, mais suffocant avec des litres de champignons laiteux dans les poumons et le ventre. La famille n'en peut plus et en est venue à réclamer un geste actif, ce qui bien sûr n'est pas possible. Confort, confort, confort. Avec la chaleur et le peu de ventilateurs disponibles, on lui en a quand même trouvé un pour qu'il supporte mieux la chaleur et pour le reste, on attend, à coup de scopolamine et d'anxiolytiques...

Visite d'escargot ce matin. Avec la chaleur, on répète aux patients qu'il faut bien boire. Ca rentre par une oreille... Les médecins se rappellent avec horreur la canicule 2003, ça avait été une hécatombe, tous les patients étaient sous perfusion, dans des états pas possibles.

La patiente vue hier est moins anxieuse, mais encore incohérente. Je ferai un MMS la semaine prochaine, on verra. Sinon, elle n'a pas mal quand elle reste au lit, tant mieux.

Puis staff (où je n'ai rien appris, ce qui m'a plutôt fait plaisir en fait ^_^) et buffet, miam miam !!!

Une patiente arrive. Je la connais. Je me rappelle d'elle, qu'elle avait une maladie affreuse, avec des complications affreuses, et là, elle vient pour AEG et anémie. Aaaaah effectivement, elle va pas bien du tout ! Crevée ! Et j'avoue que vu sa maladie et ses antécédents, elle peut être anémiée, oui, elle l'est... mais y a pas que ça. Je sens bien le sepsis. Le médecin me dit qu'elle n'a que 37.5-37.7°C, mais elle est sous corticoïdes et paracétamol... Bref, je quémande quand même des hémocultures ! J'espère que c'est tout bêtement une deshydratation (qu'elle a effectivement), mais comme elle doit être bien leucopénique et qu'elle tousse gras... Et pis elle a des plaies un peu partout aux jambes... J'entends des crépitants, mais des 2 côtés. Je quémande une radio rapidement. Je ne sais pas trop. Affaire à suivre.