Bon mon hypothèse diagnostique d'hier, je peux me la mettre dans le............ dommage, ça aurait été un tellement beau diagnostic :-(  (beaucoup + embêtant pour la patiente, je le concède...)
Ca sent le soucis digestif en fait...
J'ai pas super bien géré les examens clinique et paraclinique de cette dame, je me sens un peu nulle sur ce coup... Dur de retrouver une vue d'ensemble d'un cas quand on part sur telle ou telle hypothèse (même moins farfelue que mon endocardite-qui-n'existe-pas...) ! Mais bon, quand je suis perdue, je demande de l'aide sans hésitation bien évidemment.

Dans le genre magnifique diagnostic, il y a peu, j'ai quand même pu assister à une affaire rondement menée ! Patiente qui arrive pour bilan de chute via les urgences et qui a des hallucinations visuelles et auditives de folie furieuse sans qu'on sache depuis quand. On demande le scan et l'EEG en urgence. Rien... Je passe un coup de fil au médecin traitant pour avoir des renseignements. Et c'est là qu'on a pu faire un magnifique diagnostic de sevrage en benzodiazépines ! Les urgences n'avaient pas remis le fameux Témest@  que beaucoup de patients d'un certain âge ont sur leur table de nuit, et du coup on ne savait pas qu'elle en avait... Depuis réintroduction d'une benzo, elle est redevenue tout à fait normale.

Sinon, grosse frustration car je n'arrive pas à admettre qu'une des patientes dont je me suis presque entièrement occupée (et qui au passage est toute mimi et à toute sa tête donc sait qu'elle va mal) va mourir sans qu'on ne puisse rien faire, puisqu'aucune thérapeutique ne marche... Je sors progressivement de mon monde de Bisounours...

 

Et puis en plus, je viens de réaliser que dans 2 semaines, mon stage est fini... Je prépare déjà le paquet de mouchoirs entier ! :-(